Imprimer

Notre mission

Nous nous savons infiniment aimés par Dieu

Viceprovince d'AfriqueViceprovince d'AfriquePour nous, la mission est une réponse qui vient du fait que nous nous savons infiniment aimés par Dieu, qui en Jésus nous appelle à le suivre comme seul point de référence. Proclamer ses merveilles, annoncer sa Parole, servir sans réserve la cause de son Royaume est un engagement d'amour que nous cherchons à accomplir chaque jour, là où il nous envoie à travers la Congrégation.

C'est ainsi que Marie Poussepin, notre fondatrice, le comprend et le vit. Émue par ce feu, elle quitte Dourdan, sa ville natale prospère, et se rend à Sainville, un village oublié de la campagne française où les guerres et les catastrophes naturelles ont laissé la mort, l'ignorance et l'impuissance des plus faibles. Elle sait que c'est l'endroit où Dieu la veut, où l'attendent le prochain blessé, les indigents qui mendient du pain et la guérison de leurs blessures, les filles et les jeunes femmes sans avenir, retenues captives par l'ignorance et le manque d'opportunités pour avancer.

Elle fait le pas définitif, laissant derrière elle tout ce qui peut lui apporter sécurité et vie facile parce qu'elle comprend que c'est le moment de répondre par son amour à l'amour que Dieu lui a manifesté de toute éternité. Elle met ses énergies, ses capacités et ses attributs féminins au service d'un projet qu'elle a appelé « Œuvre de la Providence ». C'est un projet dominicain aussi large que les réponses que la charité lui inspire, dans lequel il y a place pour toutes les œuvres de miséricorde, spirituelles et corporelles.

A Sainville, il a mis en place un atelier de charité organisée où il n'y a pas de portes qui ferment le passage, pas de règles qui limitent le service ou empêchent le don de soi. Il n'y a que disponibilité pour écouter et des paroles pour guérir, gratuité pour donner à mains pleines ce que l'on reçoit de la même manière du Ciel ; là, le soin des personnes âgées a autant de priorité que l'éducation des jeunes, l'apprentissage de la lecture et de l'écriture est aussi important que la guérison des malades. Annoncer l'Évangile, c'est l'annoncer dans la catéchèse paroissiale, sur les bancs de l'école ou à travers de la rencontre informelle et amicale avec le voisin ; rendre le salut présent, c'est proclamer la miséricorde de Dieu, mais c'est aussi ouvrir des chemins d'espérance aux jeunes femmes en les formant au tricotage de bas. 

Marie Poussepin fait de Sainville le berceau de sa Congrégation et le point de départ et de référence de notre mission de Sœurs Dominicaines de la Charité de la Présentation. Après 325 ans, nous continuons à y trouver l'inspiration missionnaire et le stimulus pour notre travail ; un travail qui ne s'identifie pas aux œuvres, aux institutions, aux œuvres caritatives y bénéfiques ; il est au-dessus d'elles, il les dépasse parce qu'il naît de l'amour et cherche à être une contribution à la construction du Royaume « où Dieu sera tout en tous ».

Texte : Sr. Myriam Botero Sinisterra (Espagne)

Envoyées à revitaliser la mission avec la force de l’Esprit

Viceprovince d'AconcaguaViceprovince d'Aconcagua« Le charisme de Marie Poussepin a été source de dynamisme et de créativité, il a permis à la Congrégation d’accomplir sa mission : proclamer la Parole et être au service de la charité, tout au long de l’histoire, dans des contextes et des situations diverses et changeantes. Aujourd’hui, nous sommes confrontées : aux drames de populations entières obligées de se déplacer de leur lieu d’origine, à la violence, aux conditions d’exclusion et de pauvreté concernant les groupes particulièrement vulnérables (les femmes, les enfants, les personnes âgées), mais aussi à la destruction et l’accaparement des ressources naturelles bénéficiant économiquement à un groupe privilégié. Tels sont entre autres les cris de l’humanité qui nous interpellent et réclament une réponse.

Les orientations de l’Église à travers le Pape François et la vie religieuse nous placent encore et encore devant cette réalité du monde, où l’Évangile est persécuté et la foi semble s’effacer. Elles nous invitent à une prise de conscience et nous exhortent à travailler pour redonner la dignité à l’être humain, pour restaurer l’intégrité de la Création, pour vivre dans l’espérance et la recherche de la paix à la lumière de l’Évangile et du charisme. Il est essentiel d’avoir le courage de transcender les frontières, de faire face au risque, de réorienter la présence, de changer ce qui est nécessaire, de rallumer le feu de l’Esprit et la passion de sa vocation, avec la même générosité et la même abnégation que Marie Poussepin a dû surmonter : se déplacer de Dourdan à Sainville.

Voilà le chemin…Viceprovince d'AconcaguaViceprovince d'Aconcagua

Afin de nous mettre en chemin pour pouvoir y répondre, unes exigences sont indispensables :
 

Source : Document du 55e Chapitre général – 2019

 


Une mission inspirée par la Charité

Charité et mission sont inséparables pour Marie Poussepin ! Sa charité ardente et active, à l’image de Jésus Christ, fut une véritable boussole sur le chemin de la mission. Marie Poussepin, fondatrice des Soeurs de la Charité Dominicaines de la Présentation, au service de Jésus-Christ à travers le pauvre, le malade et le nécessiteux a découvert la grâce de donner sa vie pour l’annonce de l’Evangile. L’écoute active des signes des temps, qu’elle lit et interprète à la lumière de la prière et de la Parole de Dieu, l’a préparée pour le service de la charité dans sa famille à Dourdan sa ville natale et ensuite à Sainville, lieu où elle a fondé son oeuvre.

Dans son foyer elle accompagne sa famille et répond à ses besoins, mais en même temps elle s’ouvre à ceux des autres personnes qui souffrent. Plus tard comme chef d’entreprise à Dourdan, elle promeut la dignité du travailleur, la juste reconnaissance de ses droits et devoirs, développe la culture du travail et aide à la promotion intégrale de la personne et de la famille. Nous pouvons nous demander, comment au XVIIème siècle une femme peut devenir chef d’entreprise, promotrice du changement social, lutter pour la dignité de la personne jusqu’à laisser son confort et quitter une ville prospère telle Dourdan, pour partir à Sainville, village dévasté par la guerre, la faim, la misère, où les pauvres, les malades et les enfants orphelins vivent dans une extrême précarité ?

Le témoignage de charité principalement celui de sa Mère, le service des malades, l’aide aux pauvres et le service de la Paroisse, l’ont sensibilisée depuis son enfance à la charité et à la miséricorde. C’est ainsi que l’on comprit que l’Evangile de la charité, ne se vit qu’en faisant la charité. L’Esprit Saint qui souffle où Il veut ainsi que sa disponibilité et son ouverture à la grâce, suscitèrent en elle une délicate perception sociale, un profond sentiment ecclésial et la découverte du Christ dans la personne qui souffre. Plus tard elle recommande de : « Servir le Christ dans le Malade » et l’éducation de la jeunesse comme œuvres de miséricorde.

Ce désir profond de trouver et de servir le Christ dans la personne qui souffre, l’a fait sortir de son monde, de sa famille, de son confort, de son bien-être et l’a emmenée vers le monde « des autres », l’a mise en chemin, et envoyée en mission. Mission qui articule : oraison, étude, contemplation, expérience, fragilité, humanité, fraternité, parce que toute la vie selon Marie Poussepin doit être annonce et prédication. Le témoignage de tant de soeurs d’hier et d’aujourd’hui et de tant de laïcs qui ont donné et continuent d’offrir leur vie pour l’annonce de l’Evangile selon le charisme de Marie Poussepin, maintient dans l’histoire ce service de charité, qui est prédication et annonce de l’amour de Dieu sur quatre continents : Europe, Amérique, Asie et Afrique. 
Viceprovince d'AfriqueViceprovince d'AfriqueColombieColombieProvince de l'IndeProvince de l'IndeProvince El Caribe (Maracaibo)Province El Caribe (Maracaibo)Province de l'Inde (Yokkok-Seoul-Korea)Province de l'Inde (Yokkok-Seoul-Korea)Province d'Espagne (Reus)Province d'Espagne (Reus)
 

Voici le temps favorable ! Le temps de l’espérance pour élargir les horizons et donner un nouvel élan au travail en Eglise, avec les laïcs et les autres communautés, qui ont le coeur et l’esprit ouvert aux besoins et aux cris de notre peuple. Rêveurs qui luttent avec foi et espérance pour que l’on reconnaisse la dignité de chaque personne et sa liberté de fils de Dieu, dans la reconnaissance de ses droits et le respect de son histoire et de sa culture comme « frères en Christ » (Col 1,2). Pluralisme et interculturalité. Sainteté de vie, témoignage prophétique et créativité pastorale, sont des axes essentiels qui stimulent et donnent vitalité à la mission.

Source : Gouvernement Général - 2017


Ouvertes au monde : La mission nous interpelle

Comme Sœurs de Charité Dominicaines de la Présentation nous sommes appelées à « annoncer Jésus-Christ » (C 82). Cette annonce donne un sens à notre mission : « prêcher », c'est-à-dire, parler au monde du Dieu que nous portons en nous, qui nous comble, nous remplit de joie et nous entraîne au service de la Charité. Il est urgent d’aller vers les lieux qui ont le plus besoin de l’annonce de la parole de Dieu. « Chacune est appelée à découvrir le visage du Seigneur Jésus dans les visages de ceux qu’elle rencontre » (Rapport capitulaire, Sr Monique Colrat, 2014, p. 26). « Nous sommes tous appelés à cette nouvelle “sortie” missionnaire. Tout chrétien et toute communauté discernera quel est le chemin que le Seigneur demande, mais nous sommes tous invités à accepter cet appel : sortir de son propre confort et avoir le courage de rejoindre toutes les périphéries qui ont besoin de la lumière de l’Évangile » (Evangelii Gaudium, n° 20).

Source : Document 54ème Chapitre général - 2014

Province de BogotáProvince de Bogotá

Viceprovince d'AfriqueViceprovince d'Afrique


  
Haïti (Province de Medellín)Haïti (Province de Medellín)

 

 

 

 

 

 

 

 

Province de Bucaramanga (San Gil)Province de Bucaramanga (San Gil)