"Au-delà des frontières" : Renforcer les communautés pour un développement durable : Forum des parties prenantes à Songkoy, Philippines

on 08 Mai, 2024
Affichages : 861

Songkoy (Philippines), Centre de développement communautaire Marie Poussepin (MPCDC).- Le 29 avril 2024 a eu lieu au Centre de développement communautaire Marie Poussepin (MPCDC), Songkoy -  Philippines, el forum "Au-delà des frontières" : Renforcer les communautés pour un développement durable".

Ce forum évoque profondément l'héritage de la Bienheureuse Marie Poussepin en matière de justice sociale et de développement communautaire. Au milieu de la chaleur étouffante de Songkoy, Philippines, les parties prenantes se sont réunies pour explorer des approches novatrices de promotion de la durabilité communautaire, faisant écho à l'esprit de compassion et de service de la Bienheureuse Marie Poussepin.

L'événement, organisé par les Sœurs de Charité Dominicaines de la Présentation de la Sainte Vierge en partenariat avec l'université de Santo Tomas (UST), Manila, et en collaboration avec la Chaire UNESCO d'alphabétisation des adultes et d'apprentissage pour la transformation sociale de l’université d'East Anglia au Royaume-Uni, a servi de plateforme centrale pour le dialogue, l'échange de connaissances et le partage des meilleures pratiques entre les diverses parties prenantes. Ce forum souligne l'engagement de la mission philippine, qui travaille main dans la main avec l'UST et la chaire de l'UNESCO, pour favoriser un engagement significatif et pour susciter des changements positifs dans nos communautés.

La présentation du professeur Anna Robinson-Pant, titulaire de la chaire UNESCO, a ouvert la voie à des présentations perspicaces de la part de diverses équipes de projet. L'équipe de la chaire UNESCO, composée de chercheurs de l'université de Tribhuvan au Népal, de l'université du Sussex au Royaume-Uni et de l'université de Santo Tomas aux Philippines, a présenté les résultats de son projet en cours, intitulé « Renforcer les communautés par des partenariats universitaires en santé publique ». Leur travail est centré sur la voix de la communauté dans les initiatives de santé publique et les approches descendantes qui ont un impact sur les réalités quotidiennes des participants.

Notre sœur Madeleine Tiemtoré, a ensuite présenté le projet de subsistance existant à Calasiao, intitulé « Moyens de subsistance durables dans les communautés rurales grâce à l'agriculture naturelle et à l'apprentissage intergénérationnel ». Le projet vise à améliorer les conditions socio-économiques, à intégrer les valeurs et la formation spirituelle, à lutter contre la pauvreté, l’insécurité alimentaire, la maladie et la malnutrition, et à promouvoir l'alphabétisation des familles dans le cadre de moyens de subsistance durables.
 
Après les présentations, les participants se sont engagés dans une table ronde animée, approfondissant les questions urgentes de durabilité communautaire et explorant des stratégies réalisables pour un changement positif. Les réponses aux questions de la discussion se sont concentrées sur des approches innovantes telles que l'exploitation des connaissances locales en matière de santé, la promotion de partenariats transparents et inclusifs, et la mise en œuvre de programmes adaptés aux spécificités culturelles. Ces discussions ont souligné l'importance de la collaboration et de la cocréation pour obtenir un impact significatif au niveau local.

Le forum a témoigné du pouvoir du partenariat et de l'action collective dans la construction de communautés résilientes et prospères. Un participant a déclaré : "Aujourd'hui, nous avons été témoins du pouvoir de la collaboration et du potentiel de changement positif lorsque nous nous rassemblons en tant que communauté. Le chemin vers la durabilité peut être semé d'embûches, mais des événements comme celui-ci nous rappellent que nous ne sommes pas seuls et qu'ensemble, nous pouvons vraiment dépasser les frontières."

Cet événement marque une avancée notable pour nos ministères. En collaborant activement avec des établissements universitaires, nos ministères peuvent tirer parti de leurs capacités de recherche, de leurs ressources éducatives et de leurs approches novatrices pour répondre efficacement aux divers besoins de la communauté. Les partenariats avec les ONG (organisations non gouvernementales) peuvent donner accès à des connaissances spécialisées, à des réseaux et à des ressources qui complètent nos initiatives et élargissent notre champ d'action. D'autre part, l'engagement avec des agences gouvernementales facilite l'accès au soutien politique et aux cadres réglementaires, ce qui pourrait nous permettre de développer nos projets et nos programmes. Cela nous permet également d'acquérir des connaissances précieuses, d'établir des liens avec les communautés et d'obtenir le soutien de la base, ce qui est essentiel pour une mise en œuvre réussie au niveau local.
 
En reliant ces partenariats aux pratiques de développement communautaire et de développement durable, nos ministères peuvent créer des solutions globales et efficaces pour relever les défis sociaux, économiques et environnementaux auxquels sont confrontées les communautés marginalisées aux Philippines. Grâce à nos efforts de collaboration, nous pouvons renforcer les communautés, développer leur résilience et catalyser une transformation positive, tout en respectant les valeurs et la mission de service compatissant enracinées dans nos ministères.

En tant qu'événement inaugural organisé au MPCDC, cette aventure marque une étape importante pour le centre, qui a récemment été construit en janvier 2024.