L'Inde : L’État de Kerala vient de vivre l’inondation la plus meurtrière du siècle

on 27 Sep, 2018
0
0
0
s2sdefault

Kerala (L'Inde), Septembre 2018, Sr. Philomina Vengachottil.- L’État de Kerala vient de vivre l’inondation la plus meurtrière du siècle. Mais elle a apporté aussi toute une armée de Bons Samaritains qui sont venus de tout l’état et qui ont mis en péril leurs propres vies pour sauver les gens et les remettre debout. Les eaux ont monté mais le Kérala n’a pas été vaincu. Et même lorsque leurs propres maisons furent inondées, les volontaires voyageront pour sauver les vies des personnes qui étaient restées abandonnées dans leurs foyers et leurs institutions.

« Je lève les yeux vers les montagnes
D’où le secours me viendra-t-il ?
Le secours me vient du Seigneur,
Qui a fait le ciel et le terre » (Ps 121)
.

Avec les Sœurs de Kuttikad et Varadium, l’Académie Marie Poussepin de Nagpur s’est mise en relation avec les enfants de l’Ecole de Pariyaram St George’s affectés par l’inondation. Notre objectif était de les aider dans leur éducation, leur fournissant livres, uniformes et autres matériels nécessaires pour leurs études. L’administration, les étudiants et le personnel de l’Académie Marie Poussepin ont pu réunir des fonds pour aider les enfants qui avaient tout perdu durant ce désastre. La Sr Deepa Moonjely, la directrice et quatre membres du personnel ont parcouru 1750 Kms, 31 heures de voyage en train, de Nagpur au Kerala, pour être avec les personnes qui souffraient et pourvoir à leurs premières nécessités. Sr Philomina Vengachottil et les Sœurs des communautés de Kuttikad et Varadium ont collaboré avec eux, dans les travaux de remise en état après les dégâts des inondations. D’autres institutions et les communautés ont offert leurs contributions financières pour soulager le désastre des inondations.

Cliquez sur les flèches pour se déplacerCliquez sur les flèches pour se déplacer

Nous avons visité non seulement l’école de Parivaram et ses alentours, mais aussi les familles de nos Soeurs qui furent vraiment sinistrées par l’inondation. Ce fut le moment où ces familles exprimèrent et partagèrent cette expérience d’angoisse et de souffrance vécues durant l’inondation et le traumatisme causé. Pour nous, ce fut une opportunité pour être avec elles dans leur souffrance et leur douleur. Je continue à vous demander de les garder tous en votre prière.

Nous sommes profondément reconnaissantes à Sr Maria Escayola Coris, à son conseil et à toute la Congrégation de l’aide et soutien à travers messages, appels et aides pécunières. Nous remercions vraiment beaucoup la solidarité de la Congrégation avec la province de l’Inde et nos gens en si grande souffrance.