Covid-19 : Quelques informations de la Congrégation

on 25 Mar, 2020
0
0
0
s2sdefault

25/03/2020, De diverses entités.- La réalité que nous vivons au niveau mondial nous fait ressentir le besoin de communiquer et de nous tenir informées afin de nous unir dans la prière pour les souffrances que le monde et l'Eglise traversent.

Situation de Covid-19 au 25 mars

En France

Le 23 mars : Le virus est présent sur le territoire national, avec notamment plusieurs zones de regroupement de cas (clusters). Nous sommes actuellement au stade 3 du plan d’actions du Gouvernement qui a pour objectif de prévenir et limiter la circulation du virus. Depuis le 24 janvier 2020, la France compte 16 018 cas confirmés de Coronavirus COVID-19. 674 personnes sont décédées depuis le début de l'épidémie.  

En Angleterre

Le 21 mars : Le gouvernement britannique a finalement décidé de fermer les écoles et les restaurants ce vendredi. Commerces et musées suivent le même chemin, alors que la ville se prépare au confinement non obligatoire préconisé par Boris Johnson. 

En Israël

Le 19 mars : Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a annoncé jeudi un durcissement des mesures en vigueur dans le pays face à l'épidémie de coronavirus, en chargeant la police de faire appliquer le confinement à domicile de la population. Le ministère de la Santé israélien a fait état de 573 cas confirmés d'infection au coronavirus. Quarante-sept cas ont été recensés parmi les habitants palestiniens de Cisjordanie. Pour l’instant, aucun cas ni aucune suspicion ; de même pour les collaborateurs et salariés des communautés et des œuvres. Les consignes sont respectées : confinement, vis-à-vis de l’intérieur comme de l’extérieur : pas de visites de personnes de l’extérieur donc pas de messe, des mesures d’hygiène strictes, etc. … 

De l'Espagne

Le 23 mars : Nous tenons à vous remercier pour toutes les manifestations d'affection et d'intérêt que nous recevons face à la situation mondiale générée par le Covid-19 et qui affecte gravement l'Espagne. La situation est celle du confinement, bien que les services essentiels fonctionnent. En outre, une déclaration signée d'un document officiel est nécessaire pour les déplacements. Le but de ce contrôle est d'arrêter ou limiter la chaîne du virus, car plus il y a de socialisation, plus la contagion est importante. 

En Espagne, l'état d'alerte a été décrété le 13 mars pour deux semaines, et à partir du 23 mars, cet état d'alerte sera prolongé de deux semaines supplémentaires en raison de l'augmentation des infections. Pour l'instant, les sœurs vont bien, mais nous avons toutes dû quitter nos œuvres, nos missions et nos emplois comme la plupart des citoyens, même si on assure virtuellement les cours dans les collèges et les universités. Une nouvelle voie qui changera certainement de nombreux paramètres à l'avenir.

La prière a augmenté, la célébration de la Parole, l'exposition du Saint Sacrement... elles remplacent la messe quotidienne qui ne peut être suivie qu'en ligne ou par la radio et la télévision. Le nombre de prêtres, de religieux et de religieuses qui diffusent sur Internet des eucharisties et des prières de toutes sortes, qui peuvent être suivies en direct ou enregistrées, est frappant.

Nous réitérons notre gratitude à toutes les sœurs et les personnes que nous connaissons qui nous envoient leur affection. Nous nous joignons à la prière de toutes les entités, car nous souffrons tous de cette invasion du virus. Remettons nos préoccupations et notre réalité entre les mains de Dieu, qu'il nous donne la sérénité et la paix dont nous avons besoin en ces temps difficiles. Et pour cela, nous nous unissons à la prière du Pape François.

Des États-Unis

Le 23 mars 2020 : Chères sœurs, nous vous envoyons cette courte note pour vous informer de la situation dans la vice-province des États-Unis en ce qui concerne le virus Covid-19. Où que nous soyons, nous prenons les précautions nécessaires. Toutes nos sœurs, y compris celles du Texas, de Washington, D.C., sont en bonne santé et aucune d'entre elles n'a contracté le virus. À Dighton, nous avons une Sœur en quarantaine par précaution, en raison de problèmes de santé respiratoire. Au Honduras, les sœurs vont bien et suivent les instructions pour rester chez elles.

Les écoles et les universités sont fermées et de nombreux magasins sont également fermés. Les églises sont fermées, de sorte qu'il n'y a pas de messes dominicales ou quotidiennes. À la maison vice-provinciale, nous avons eu la chance d'avoir un prêtre qui vient chaque jour pour la messe. Tous les rassemblements publics ont été annulés. À Rosary House, à Washington, les jeunes-filles sont rentrées chez elles, car les cours ont été annulés et pour celles dont cela n’a pas été possible, elles sont hébergées au foyer. Dans l'ensemble, nous nous en sortons bien. Les gens suivent les précautions recommandées. 

De l'Inde

Le 23 mars 2020 : Il est très triste d'apprendre la nouvelle de la propagation de COVID 19 dans le monde entier. Notre pays, l'Inde, est également touché, et chaque jour il y a de nouveaux cas, mais nous, les sœurs de toutes les communautés, sommes en sécurité. Tout est fermé et nous vivons dans un cloître où il n'y a pas d'Eucharistie. Toutes les institutions d'éducation sont fermées dans le pays. Nos sœurs infirmières qui travaillent dans d'autres institutions et dans deux dispensaires, à Dhulkot et Dalmadi, doivent sortir pour leur mission, mais elles suivent les mesures de sécurité aussi diligemment que possible, ainsi que les autres personnes qui sont dans la maison.

En raison de la fermeture, nous prenons plus de temps pour la prière, en particulier pour réciter le chapelet et participer à la Sainte Eucharistie par les moyens de communication. Vous pouvez être sures que toutes les sœurs de la province vont prendre les précautions nécessaires pour notre propre sécurité et celle des autres personnes que nous servons directement. En union de prière et d’affection.

De l'Italie

Le 23 mars :  Les sœurs de Rome vont bien, nous suivons les mesures de sécurité promulguées par le gouvernement et le Vicariat général du diocèse de Rome. Nous vous remercions de l'intérêt constant que vous nous portez, ainsi qu'à l'ensemble de la Congrégation.

Vivons ce temps de fragilité avec espoir et confiance, en union avec les Congrégations et les Diocèses qui ont perdu certains de leurs membres et avec toutes les personnes qui, à travers le monde, souffrent des conséquences de cette pandémie, en particulier les plus pauvres.