Inauguration officielle de l'EHPAD de la Grande Bretèche

on 11 Oct, 2023
Affichages : 515

Tours (France), 11/10/2023, Sr. Rosario A. Garcés del Castillo.- Le lundi 2 octobre 2023 à 11h en présence des autorités du Département, de la Ville de Tours, de l'Agence Régionale de Santé, du président et du Conseil d'Administration, du Directeur Général de la Fondation Léopold Bellan, le personnel de l'EHPAD et de la Congrégation, nous nous sommes rencontrés à l'Auditorium pour l'ouverture officielle de l'EHPAD de la Grande Bretèche.

Nous vous présentons les paroles que Sr. Véronique Margron, prieure provinciale, a adressées à l'assemblée. Il y a aussi une vidéo de cette cérémonie et quelques photos.

Madame, Monsieur, chères sœurs, chers amis,

Je suis très heureuse de vous accueillir ce matin dans notre maison. Cette maison est très spéciale pour ma congrégation. Elle est en effet symboliquement le lien de l’unité des plus de 30 pays où nous sommes et de toutes les sœurs à travers 4 continents. Elle est chargée de mémoires, d’histoires, de vie.

Merci donc d’y être venus aujourd’hui. La congrégation a décidé ce projet il y a bientôt 10 ans, ici même par un vote des déléguées de tous les pays où nous sommes. Décider de la transformation de la Maison afin qu’elle puisse continuer à être ce pour quoi elle est faite : La Maison des sœurs, d’où qu’elles viennent, mais aussi celle de beaucoup d’autres, ouverte sur la cité et bien au-delà, spécialement désormais à travers l’EHPAD et la résidence senior. Ce vote fut difficile tant ce lieu nous est cher et toute mutation un risque qui mène vers l’inconnu. Le projet qui a ainsi pris corps tout au long de ces années n’en est que plus essentiel et à forte portée pour toute la congrégation. Aujourd’hui notre Maison voudrait refléter ce qui fait le cœur de notre vie religieuse : l’attention d’humanité en faveur d’autres, surtout de plus fragiles ; Modestement autant que réellement soutenir la vie de femmes et d’hommes en détresse, en précarité, en attente.
 

Avant toute chose je voudrais remercier de tout cœur les sœurs de la Maison. En effet depuis bientôt 10 ans elles supportent des travaux incessants pour rendre possible la construction de l’EHPAD (Établissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) et désormais de la résidence senior. Nous en avons profité pour donner un coup de jeune, de beauté et de modernité - en tout cas je l’espère - à toute la Bretèche. Vous le verrez avec l’écrin qu’est la nouvelle chapelle au cœur de la chapelle historique, l’espace muséographique, l’atelier de notre sculptrice, sr Marie Séraphie, ou encore la rénovation du jardin d’hiver, de l’auditorium où nous sommes, sans oublier les magnifiques nouvelles archives générales. Merci de tout cœur aux sœurs de la Maison, dont celles qui sont devenues les premières résidentes de l’EHPAD et ont consenti à ce voyage, certes court en distance, mais bien réel dans le cœur. Merci aussi aux salariés qui nous ont accompagnées dans ces transhumances et continuent de le faire.

Merci aux services de l’État, ici à Tours comme au ministère de la santé. Je salue spécialement Mme Sally Scanzi, que je retrouve aujourd’hui avec joie. Vous nous avez accompagnées durant les nombreuses étapes qu’il a fallu franchir, pour la reconnaissance de nos lits d’infirmerie en lits d’EHPAD, premiers pas vers l’EHPAD d’aujourd’hui. Sans vous rien n’aurait été possible. Merci aux services du département, ses présidents, aux élus et services de la ville dans les permis successifs que nous avons sollicités. Sans la compréhension, l’intérêt, la rigueur et le soutien de beaucoup et de nombre parmi vous ce matin, rien de tout cela n’aurait pu se faire. Ce projet, comme tout projet sans doute, est avant tout affaire de rencontres humaines. Je crois que tous, chacun à notre place, nous avons participé d’un bien commun : celui de l’inquiétude active envers des plus fragiles, afin qu’ils puissent être accueillis, accompagnés, pris en soin, dans le respect des singularités et des croyances.

Merci à nos architectes – je salue Bruno Le Moal -, artistes, maîtres d’œuvre, conseils et toutes les équipes et tous les compagnons qui ont œuvré dans cette Maison et continuent de le faire. Je ne citerai que deux noms, pardonnez-moi : Lucie Cruchet notre chef d’orchestre pour tous nos chantiers ! et bien sûr Xavier Pats, conseil de la congrégation et ouvrier inlassable de l’ensemble de nos travaux.
 

Enfin, merci à la Fondation Léopold Bellan. Là aussi c’est une rencontre, celle avec M. Riteau qui sera décisive. Nous avons trouvé dans la Fondation et ses équipes un partenaire engagé, fiable, compétent, spécialement attentif à nos souhaits, à notre réalité, à celle de cette Maison si particulière, à nos peurs et questions, à nos désirs - dont ceux concernant nos 24 sœurs qui furent les pionnières de l’EHPAD. Nous sommes heureuses de vivre cette aventure vous, M. Lainé et toutes les équipes, au siège et ici même. J’ai pu mesurer durant ces années combien nous partagions la même passion, celle qui a guidé les pas des sœurs durant toutes leurs vies : l’attention au minuscule, celui du soin, de l’éducation, du partage, du respect, de l’écoute, du soutien, au plus près de la personne. Un minuscule majuscule, immense, celui qu’est chaque personne. Là où la dignité et l’humanité sont simplement protégées, défendues, promues. Ici dans l’Ehpad que nous avons la joie d’inaugurer aujourd’hui je suis sûre qu’ensemble nous ferons en sorte que ne puissent être piétinés ni la dignité ni le sentiment de dignité, si essentiels à l’existence pour qu’elle ait un sens. Que la reconnaissance de l’autre comme sujet, jusqu’en sa très grande précarité physique autant que cognitive, soit au cœur de la pratique ordinaire. Dans les années 60, déjà, le sociologue Erving Goffman évoquait les « profanations de la personnalité » comme autant d’atteintes à l’intimité des patients. Permettez-moi, M. Lainé, M. Llorens, Mme Barbe et vos équipes, d’attendre et d’espérer de ce lieu de vie qu’il manifeste au quotidien, dans le minuscule, selon ce qui guide la Fondation, à l‘encontre de toute profanation, une considération infinie à chacune et chacun.

Merci à vous et à tous, Sr. Véronique Margron, prieure provinciale de France. La Grande Bretèche, le 2 octobre 2023.