France : Rencontre de jeunes soeurs Dominicaines en Europe

on 14 Jui, 2016
0
0
0
s2sdefault

France, 05/01/2016, Sr. Amanda Mancipe.- Les rencontres dites du Düsseldorf, sont nées du désir de partager entre jeunes sœurs des congrégations dominicaines d’Europe. A cette rencontre (02-04/01/2016) Sr. Cielo Esperanza Patiño, de la communauté d’Il Rosario (Rome) et moi-même (France), sur l’invitation de Sr. Véronique Margron, Prieure Provinciale de France, y avons participé. Nous étions un groupe de 22 sœurs des différents pays et congrégations dominicaines d’Europe et Sr. Else-Britt coordinatrice continentale. Sr. Else nous a parlé de l’histoire et des statistiques des sœurs dominicaines apostoliques en Europe.

Groupe de participantesGroupe de participantesJusqu’en 2011, il y avait 7.000 sœurs dominicaines et parmi elles seulement 150 avaient moins de 45 ans. Dans toutes les congrégations, les problèmes et les soucis sont les mêmes : baisse des vocations, maisons qui doivent fermer, congrégations vieillissantes... mais toutes ont le désir de plus de partage et d’entraide entre elles. Nous avons eu une conférence sur « l’observance régulière » dans l’ordre et comment celle-ci nourrit et peut être source de vie pour nos communautés aujourd’hui.

Rappel historique
Les congrégations membres du DES (sœurs dominicaines en Europe), lors de la préparation de l’Assemblée générale de 2010, ont voulu connaître le point de vue des jeunes sœurs. Donc la premier rencontre a eu lieu à Düsseldorf (Allemagne), sur le thème : « Façonner l’avenir avec réalisme, audace et espérance ». A cette rencontre ont été invitées 3 sœurs de chaque zone linguistique, professes de moins de 40 ans, parlant couramment l’anglais ou le français. Cette rencontre a été animée par le frère Jean Claude Lavigne. L’enjeu était d’apprendre à se connaître en tant que sœurs dominicaines en Europe et de décider de ce qu’il fallait dire à l’Assemblée Générale de DES. Une jeune sœur a été déléguée pour les représenter et faire remonter leurs réflexions.

En 2011, la rencontre s’est faite sous forme de retraite. La rencontre du 2012 a été, préparée pour la première fois par un petit groupe (2 sœurs et un frère - Le frère Vivian : vicaire du Maitre de l’Ordre et Socius pour l’Europe du Nord, la France et le Canada). 2013 : Thème : « Les jeunes sœurs dominicaines en Europe et la nouvelle évangélisation ». 2014 : « Prêcher le bonheur, une vocation dominicaine (Dominique et le bonheur, Saint Thomas d’Aquin et le bonheur, Sainte Catherine de Sienne et le bonheur) ». 2015 : « Le Pardon et la réconciliation dans la communauté. La Miséricorde de Dieu et la vôtre ». Nous voici à la rencontre de 2016, sur le thème « L’Ordre des Prêcheurs, toujours réel, toujours actuel, toujours vivant ».

Soeurs Amanda et Cielo Esperanza, a droiteSoeurs Amanda et Cielo Esperanza, a droiteLe travail en groupe
1. Par pays, nous avons réfléchi et partagé sur ce qui se fait en commun dans les congrégations dominicaines ; Quelle collaboration ? quelles missions ensemble ? etc...

2. Dans le deuxième travail nous avons répondu et partagé sur trois points :
  • Une expérience « de mort » dans nos congrégations, dans le passé ou dans le présent.
  • Les expériences de vie - surtout si elles sont reliées à l’expérience de mort ?
  • Quelle a été ou quelle est votre expérience de mort source de vie dans les deux dernières décennies.

Le 3 janvier, nous avons eu la joie d’écouter et de partager avec Sr. Marjolein (Sœur néerlandaise, dominicaine de Béthanie). Elle nous a parlé de son travail à New York, auprès des Nations Unies, sur la condition de la femme et la traite des êtres humains. Ce fut une forte invitation à être attentives à la manière de « comment la femme est traitée dans nos milieux d’insertion ou de travail »; à nous engager pour le respect de droits de l’homme; à être de plus en plus conscientes que la condition de la femme est bafouée dans tous les pays. La traite des êtres humains, ne se passe pas seulement dans des pays lointains, mais aussi au coin de notre rue.

   

Dans l’évaluation nous avons formulé quelques souhaits pour la rencontre de 2017. Voici quelques idées pour mettre en appétit celles qui y participeront l’an prochain:

  • Le jubilé dominicain, quels sont ses visages dans les différents endroits ?
  • L’obéissance et la liberté dans la vie dominicaine.
  • Formation pour la prédication. De quoi un prédicateur a-t-il besoin aujourd’hui, pour être témoin de la miséricorde.
  • Justice et paix dans l’Ordre.

Voici en quelques lignes, un petit aperçu de cette rencontre, riche en partage et en fraternité.