Projet avec des gens déplacées ...

Affichages : 5313

ALTOS DE CAZUCA - SOACHA - COLOMBIE

 - Vers un développement intégral des personnes et communautés -

  
« Les pauvres, les laissés des marges, doivent être le centre de notre préoccupation, de nos actions journalières. On a besoin de défendre, servir les pauvres, pas se servir des plus fragiles »
(Pape François, 31 décembre 2014)
 

Province de Bogota, Sr. Beatriz Alicia Charria Angulo.- En 1997, quatre sœurs de la province de Bogotá ont été envoyées pour établir une communauté au quartier de San Mateo - Soacha où on construisait une nouvelle ville pour les familles de classe moyenne. Pourtant, dans la première année de notre permanence dans le quartier, nous avons remarqué qu’un appel missionnaire prioritaire était très près de là, dans les montagnes arides qui entourent la ville, l’endroit où arrivaient la plupart de gens déplacées du pays, concrètement dans le quartier «El Arroyo», où il n’y avait que marginalité et pauvreté.

Chapelle de Saint PierreChapelle de Saint Pierre

LES PREMIERS PAS

Notre travail avec cette communauté a commencé par la formation des leaders, spécialement les femmes, qui nous aidaient à découvrir et faire face aux besoins plus urgents ; d’abord une école, après un jardin d’enfants, plus tard une salle à manger pour des adultes, une Chapelle... Avec ces structures physiques et un travail d’accompagnement très proche, il a commencé à surgir la COMMUNAUTÉ. Rien de facile dans un environnement où chaque voisin est un « possible ennemi ». Dès le début le Seigneur a mis dans notre chemin des personnes généreuses, fondations altruistes, des institutions qui, en connaissant la situation de vulnérabilité de ces quartiers et notre ardeur pour améliorer la réalité nous ont offert leur support économique.

CrÉATION de FUNDEHI

La rencontre avec un groupe de laïcs qui effectuait, là même, une intéressante action sociale de la part du Diocèse et la coïncidence avec nos objectifs, préoccupations et recherches nous a fait voir les avantages de nous associer. Voilà comment en 2006 est né FUNDEHI -Corporation pour le Développement Humain Intégrale-, groupe de rêveurs avec le regard d’homme d’affaires, avec les pieds sur la terre, et le cœur dans l’Evangile de Jésus. Pour nous tous, il était sûr que, avec un travail seulement d’assistance, jamais nous aurions abouti à un développement intégrale !!!!! Avec cette perspective, nous avons continué notre recherche de développement de la Communauté.

NOTRE MISSION AUJOURD’HUI

Il y a 18 ans de notre cheminement. Quelques initiatives du commencement comme le jardin d’enfants où actuellement assistent 150 garçons et filles, ont eu des changements significatifs parce que maintenant c’est le « Bienestar Familiar » qui le finance. L’École maintenant est un lieu où les enfants et le jeunes ont des ateliers pour le temps libre : coexistence, sports, dance, musique, arts. Les salles à manger offrent chaque jour 40 repas pour les adultes et à 110 garçons et filles qui les samedis doivent participer aux ateliers...

Nous nous sommes efforcées spécialement à promouvoir professionnellement un groupe de « mères, têtes de foyer », avec la microentreprise de gâteaux et chocolats appelée « les cœurs de Cazucá ». Son organisation, le procès d’élaboration de ses produits, la qualité, et la créativité pour qu’ils soient attrayants, leur a valu l’appui commercial des chaînes d’hôtel, entreprises, institutions éducatives, comme l’expression de leur Responsabilité Sociale et d’Entreprise.

Soeurs Beatriz Alicia et María Leonor avec le groupe de mèresSoeurs Beatriz Alicia et María Leonor avec le groupe de mères

La dimension spirituelle a eu toujours un lieu prioritaire dans notre projet. Dans ce travail, en plus des sœurs, se sont engagés des frères dominicains, quelques laïcs et jeunes universitaires, élèves de l’Université Santo Tomás, qui animent et accompagnent journées missionnaires pour des adultes et jeunes. La catéchèse sacramentelle et aussi « la lecture de la Parole en regardant la vie » et le groupe biblique sont déjà dirigés par les personnes de la même communauté, qui se sont formés tout au long de ces années.

Pour penser...

 
  • Porter un projet exige avoir les yeux, les ouïes, et le cœur très ouverts pour découvrir les besoins et nous décider à devenir prochains des frères que Dieu met dans notre chemin.
  • Agir avec décision et créativité pour établir des alliances, chercher des moyens, découvrir les possibilités des personnes avec qui nous travaillons.
  • Nous placer avec humilité, respect et prudence face aux personnes et communautés que nous accompagnons pour que, eux-mêmes, soient les managers de leurs processus de développement.
  • Les aider à trouver les moyens pour réaliser leur développement intégrale, sans chercher des dépendances, ni paternalismes : « ne pas leur donner un poisson mais leur apprendre à pêcher ».

Album photo...

myFlickr