L'Inde : Jubilé, célébration de joie

on 29 Jui, 2016
0
0
0
s2sdefault

Bangalore (L'Inde), 05/06/2016, Sr. Teresa.- Le Jubilé est une célébration de joie, parce que Dieu nous a bénis d’immenses grâces durant les 800 années passées de notre vie dominicaine. C’est un moment pour partager notre joie en famille et un temps pour remercier Dieu de sa constante protection de l’Ordre durant toutes ces années. Pour célébrer ce jour de fête, comme famille dominicaine, nous nous sommes réunis dans notre Maison Provinciale, le 4 juin 2016.

La journée a commencé par une prière à la grotte de Saint Dominique dans notre jardin. La présence du Père John Kusumalayam OP Prieur Provincial, de Sr Philomina Vengachottil OP notre Supérieure Provinciale, des supérieures et des membres des autres congrégations dominicaines aux alentours de Bengalore a démultiplié la joie de notre rencontre. Le cierge du jubilé a été allumé et porté par le P. Provincial John Kusumalayam. Avec des bougies allumées et chantant l’hymne du Jubilé, nous nous sommes tous dirigés en procession vers l’entrée de Marie Poussepin’s Home Community.

La belle tradition de la présence d’un franciscain présidant la célébration dominicaine s’est poursuivie avec la présence du Révérend Père Joseph DolphyPais OFM Cap qui nous a éclairés par sa causerie sur « Impact des dominicains dans l’Eglise et dans le monde d’aujourd’hui ». La célébration eucharistique solennelle présidée par le P. Dolphy et concélébrée par nos frères dominicains jointe au chant mélodieux, a eu un effet vivifiant. La sainte présence des reliques de saint Dominique de Guzman, de Sainte Catherine de Sienne et de Saint Vincent Ferrer nous a permis d’expérimenter les bénédictions célestes de Dieu en chacun de nous et lors de notre célébration.

Ajouté à tout cela, le délicieux repas partagé tous ensemble, comme famille dominicaine, fut une occasion de partager à un autre niveau. Après le repas, la session sur l’échange de nos expériences comme Dominicains nous a permis de connaître quelques-uns de nos souvenirs du passé comme famille. Suivant l’exemple de Saint Dominique, qui donna une grande priorité à la prière, nous avons terminé la journée par une prière animée par les frères dominicains. Ce fut réellement un jour de joie et d’un cœur reconnaissant nous nous sommes quittés.