La solidarité s’enracine en Haïti

on 11 Avr, 2017
0
0
0
s2sdefault
Port-au-Prince (Haïti), 11/04/17, Sr. Ana Patricia Londoño Flórez et collaborateurs du Centre Pédiatrique Marie Poussepin.- Comment ne pas reconnaître les racines que commence à prendre la solidarité en Haïti ? C’est la question que nous nous sommes posée le 7 avril 2017, les sœurs et les volontaires qui travaillons au Centre Pédiatrique Marie Poussepin (CPMP), à Port-au-Prince (Haïti), une fois finie l’activité de recréation et le contrôle de poids et de taille des 12 enfants invités.
 
Ces enfants faisaient partie du Programme de Nutrition et grâce à la générosité de quelques personnes aujourd’hui ils font partie du Programme de Parrainage. Les rires et même les larmes, les jeux, les couleurs vives des dessins, la spontanéité des enfants et le sourire apaisant des mamans étaient les évidences d’un présent vécu avec une plus grande tranquillité et un futur moins incertain.
 
Programa de Nutrición en HaitíPrograma de Nutrición en Haití
 
Face aux problèmes récurrents de santé des enfants haïtiens associés à la mal nutrition, le CPMP a créé le Programme de Nutrition, qui cherche leur récupération nutritionnelle grâce à l’apport d’un complément alimentaire. Lorsque les enfants retrouvent le poids et les mesures anthropométriques appropries à leur âge, ils doivent quitter le programme pour faciliter l’accès d’autres enfants mal nourris. Mais en connaissant la situation de pauvreté de nos enfants et de leurs familles, nous savons, que quelques mois plus tard, ils retomberont dans la situation initiale. Pour cette raison, le CPMP a lancé un appel à la solidarité, la recherche de parrains/marraines qui, grâce à une contribution financière assurent la distribution mensuelle d’un paquet alimentaire complet pour leur « filleul » et assurent leur scolarité.
 
Nous avons actuellement 2 parrains espagnols, 1 belge et 5 français, qui parrainent 12 enfants, avec des résultats très positifs, car aucun parmi ces enfants n’a dû être réadmis dans le programme de nutrition. L’un des petits est déjà à l’école et d’autres seront admis au mois de septembre dans la garderie que la Province de Medellin est en train de construire dans les locaux du Centre Missionnaire Marie Poussepin, où se trouve déjà le CPMP.
 
Les gestes de solidarité de certaines personnes peuvent transformer la vie de ces enfants et de leurs familles, mais peuvent avoir aussi une influence sur l’avenir d’un pays. Haïti et leurs enfants ont besoin d’aide. La Providence nous a amenées ici pour permettre que la solidarité s’enracine et pour créer des conditions plus justes pour tous. C’est le point de départ de notre CREDO MISSIONNAIRE.