TÉMOIGNAGES : Sr. Joanna Fernandes

on 01 Aoû, 2020
Affichages : 1476
Rome (Italie), Sr. Joanna Fernandes, économe générale, 01/08/2020.-

Un témoin de l'histoire

Certaines personnes se souviennent de chaque événement : elles savent qui était là, ce qu'elles ont dit, ce qu'elles portaient, si elles riaient, souriaient ou étaient tristes, etc. Je ne suis pas de ceux-là. J'ai de la chance de me souvenir de mes sentiments. Ce sont certains de ces sentiments que je veux partager avec vous en tant que « témoin » de la béatification de Marie Poussepin.

En tant que délégué au Chapitre général de 1994, j'ai eu la joie et l'honneur de participer à toutes les célébrations de la béatification de Marie Poussepin, tant à Rome qu'en France. À Rome, mes souvenirs et sentiments les plus chers ont été le forum des différents intervenants, en particulier la présentation de Sœur Reetha Mechery et celle du Dr Michael Collins des États-Unis. Le jour de la béatification, la joie de voir tant de sœurs, de prêtres, d'amis et d'étudiants des différentes provinces m'a rempli d'une joie débordante. La célébration de la messe, parmi tant d'autres : voir deux de nos jeunes sœurs de l’Inde, Soeur Saleena Parakadath faire une des lectures, et Soeur Philomina Vengachottil faire partie de la procession d'offertoire. Être émerveillée lors du dévoilement de la bannière en hommage à Marie Poussepin en tant qu'Apôtre Social de la Charité.

En France, la joie de se rendre à Dourdan et à Sainville et de partager avec les citoyens locaux la béatification de "l'un des leurs" a été très spéciale, car nous avons été témoins de leur joie et de leur fierté. 

Mais dans tout cela, il y a eu une expérience qui m'a marqué comme aucune autre. Un ou deux jours avant la célébration dans la Basilique Saint-Pierre, on m'a demandé de faire partie d'un petit groupe de sœurs pour saluer le Pape après la messe de béatification. J'ai été surprise, honorée et remplie d'un plaisir inattendu d'aider à représenter la Congrégation en ce moment, mais je ne savais pas trop à quoi m'attendre ni quoi dire.

Sœur Joanna saluant le Pape Jean-Paul IISœur Joanna saluant le Pape Jean-Paul II

Cette image avec ces quelques mots dit tout. Juste après la messe, nous avons été escortés dans une salle annexe de la Basilique. Là, nous avons rencontré le Pape Jean-Paul II. D'abord, Sœur María Fabiola Velasquez Maya, nouvelle Supérieure générale et Sœur Inès Mercedes Mejia Toro, ancienne Supérieure générale ont salué et remercié le Pape pour ce grand honneur, (elles ne sont pas sur la photo). Puis sont venues Sœur Madeleine St. Jean, archiviste de la Congrégation à ce moment-là, Soeur Maria Josefa Casas Martin de la Province d'Espagne et moi-même. Lorsque mon tour est venu de le saluer, je n'ai pu que tenir les mains qu'il m'avait offertes. Je ne sais pas si j'ai dit quelque chose, je me souviens juste avec une grande joie d'avoir ses mains dans les miennes et de la conscience que j'étais en présence du Pape et que, par lui, l'Église reconnaissait la Congrégation et que le Seigneur nous bénissait.

Une expérience formidable et inoubliable ! Puissions-nous avoir le courage de vivre toutes les bénédictions qui se répandent sur nous maintenant que nous célébrons ces 25 ans.