Le premier amour ...

on 12 Oct, 2020
Affichages : 1797

Santiago (Chili), 12/10/2020, Sr. Licarayen Torres Muñoz.- Il y a environ 10 ans, alors que j'étais encore chez mes parents et que je rêvais de faire ce que je voulais, avec l'imagination courageuse de ma première jeunesse, j'ai rencontré un groupe de jeunes missionnaires qui, sans le savoir, allaient changer ma vie. Je me souviens qu'à l'époque, je n'avais pas une relation aussi directe avec l'Église et mes recherches rêvées passaient par les chemins des étudiants qui ont décidé de paralyser le pays pour réclamer à grands cris une éducation différente, une éducation juste pour tous.

Cette communauté de missionnaires m'a montré un horizon, jusqu'alors inconnu, ils m'ont présenté une femme, qui bien qu'elle ait vécu il y a si longtemps, nous avions quelque chose en commun : les pauvres aussi méritent une chance et cela vaut la peine de risquer sa vie pour cela. La communauté missionnaire Présentation du Chili et de l'Argentine, m'a montré Marie Poussepin par ses actions et ses paroles, elle m'a amené à la congrégation et m'a aidé à comprendre combien ma rencontre avec notre fondatrice serait significative.

Ainsi commença mon histoire d'amour. Marie Poussepin s'est donnée entièrement à la raison de vivre l'Évangile au cœur de l'histoire, avec elle j'ai pu comprendre ce que j'attends de moi, ce qui vaut la peine, où se trouve le vrai sens de ce qui m'émeut ou me pousse dans la vie. En la rencontrant, j'ai pu commencer à ouvrir les yeux et à reconnaître que dans la mesure où je donne ma vie aux autres, je peux être un peu plus heureuse chaque jour, en elle j'ai pu découvrir que la vie est beaucoup plus que l'avoir, c'est beaucoup plus que l'accumulation de triomphes, c'est au contraire vivre de l'humain profond, de nos faiblesses, de nos incohérences, de notre pauvreté la plus aiguë et avec elle j'ai pu faire l'expérience que Dieu embrasse et accueille toute cette humanité, mon humanité.

La communauté missionnaire de la Présentation a été la porte d'entrée vers une nouvelle vie, dans laquelle Marie Poussepin m'a pris fortement par la main et chaque jour et chaque nuit elle continue à me montrer le chemin de l'Évangile, le chemin de Dieu.