De Rome, chanson à Marie Poussepin

on 20 Oct, 2020
Affichages : 1372

Rome (Italie), 20/10/2020, Sr. Luz Marina Angarita Contreras.- Cette année de grâce a été l’occasion de louer, bénir le Seigneur pour la vie et le charisme de Marie Poussepin. Dans ce contexte est née cette chanson pour animer notre propre vocation et réponse au Seigneur dans une communauté internationale (Rome) dans laquelle nous sommes toutes des étrangères sur une terre où a fleuri le charisme et où aujourd’hui elle nous lance le défi de le revivre.

La chanson est une expression de prière, sorte d’oraison jaculatoire, qui veut rappeler et graver dans le cœur l’essentiel et comme Marie Poussepin laisser l’Esprit nous pousser à vivre la charité inventive. C’est aussi une invitation pour chacune à faire un exercice de synthèse : quel trait ou traits divers de Marie Poussepin est-ce que je veux incarner et rendre plus évidents ? Et ainsi par la vie de toutes se renouvelle le charisme dans la Congrégation.

  • Texte de la chanson écrite par Sr. Luz Marina Angarita Contreras de la Communauté Permanente de Valdieri-Rome.
  • Musique et interprétation réalisée par Sr. Eleein Paola Navarro González (qui, bien que ne connaissant pas la langue italienne a mis ses dons à disposition).

 

Marie Poussepin

Loué soit le Père,
Loué soit le Fils
Et l’Esprit Divin
Qui ont fait des merveilles
En leur servante Marie Poussepin.

Animée par l’Esprit, elle a vécu dans la foi.
Femme humble et prudente
Elle a semé le grain dans la Beauce.

Son regard contemplatif a marqué sa vie.
Confiante dans la Providence, son œuvre a commencé.

Miséricorde, charité, patience,
Sont ses traits, sa science ;
Un chemin, un charisme,
Qu’elle a donnés à l’Église.

Marie Poussepin (Originale Italiano)

Lode al Padre, lode al Figlio
E allo Spirito Divino
Che hanno fatto meraviglie
Nella sua serva Marie Poussepin.

Animata dallo Spirito, ha vissuto nella fede
Donna umile prudente, nella Beauce il grano seminò.

Il suo sguardo contemplativo, ha segnato la sua vita
Affidata nella Providenza, la sua opera iniziò.

Misericordia, carità pazienza, sono le tracce, la sua scienza
D’un camminò, d’un carisma, che alla chiesa ella donò.