L'Afrique salue Marie Poussepin - 3

on 21 Mai, 2020

Afrique, 20/05/2020, Sr. Pélagie Kaboré.- Nous continuons le partage de les sœurs et les laïcs de la Vice-Province d'Afrique.

SLAM DÉDIE A MARIE POUSSEPIN

Ô Bienheureuse mère POUSSEPIN – Ô adorable mère !

Face au tableau qui dépeint votre vie,
Je me réjouis d’être votre fille.
Face à votre visage souriant,
Je crois fermement en la providence divine !

Je contemple avec émerveillement votre petite enfance,
La ferveur de votre famille, où votre cœur encore tendre a reçu les semences
De piété qui n’ont manquées de porter en vous des fruits savoureux

Ainée d’une famille de sept enfants, qui au fil des ans
S’est réduite à vous et à votre plus jeune frère, Claude,
Pour qui vous étiez devenue la mère,
Vous voici presque seule à faire face à toute la charge familiale !

Mais devant cette responsabilité qui vous incombait,
Pleine de sérénité, vous avez bravé la vie avec certitude,
Vous abandonnant sans réserve à la seule Providence divine.

Pleine d’audace, vous avez travaillé non seulement
À la modernisation industrielle de l’atelier paternel,
Mais aussi à celle de votre ville natale, la petite Dourdan.
De votre combat acharné, vous avez connu une réussite familiale
Et je salue en vous ce modèle de femme battante, pleinement chrétienne.

Oui ! Les chemins de Dieu sont insondables !
La marque que la confrérie de saint Vincent de Paul
A déposé en vous quand vous n’aviez qu’une dizaine d’années
Se révèle désormais plus pressante et vous trace une voie à l’horizon.

Votre merveilleuse rencontre avec le père Mespolier, dominicain ;
Votre adhésion au Tiers-Ordre de saint Dominique ;
Votre conception de fonder une communauté de tertiaires apostoliques ;
Votre ferme décision de quitter Dourdan, la ville prospère
Pour le pauvre village de Sainville en votre quarante-deuxième année de vie,
Nous a valu la grande œuvre de charité dont nous faisons notre en ce XXIème siècle.

Que de persévérance, que d’abnégation !
Que de combat spirituel, que d’efforts conjugués, un rêve a prit corps !

Miséricordieux comme le Père,
Vous voilà installée au cœur de la misère
Où vous déployez vos forces à combattre ce mal
Au profit de tous vos frères en humanité.

Oui à l’ouvrage de la seule Providence,
Vous consacrez votre être, votre avoir, votre vie toute entière
Pour un rude chemin de foi que vous endurerez pendant quarante-huit ans
Jusqu’ à votre retour vers la maison paternelle.

Ô mère POUSSEPIN, pour cette œuvre, vous avez tout donné
Pour cette œuvre, vous avez priez et assidument veillé
Et l’ennemi n’a pu semer de la zizani dans votre maison.

Servir dans les paroisses, instruire la jeunesse, servir les pauvres malades,
Voici la raison d’être de votre communauté : le service de charité.
Cet héritage que vous nous avez laissé est l’expérience de votre vécu quotidien,
Marqué par la simplicité, le travail et la pauvreté.

Aujourd’hui encore, vous nous indiquez le chemin.
« Voici le chemin, suivez-le ! »
Chemin pavé d’insécurité !
Chemin tapissé d’ignorance !
Chemin pavé d’injustice !
Chemin tapissé de maladies !
Bref, chemin pavé de tous les maux,
Pour aller comme vous à Sainville où l’autre nous attend
Comme des ambassadeurs de paix et d’amour.

Ô infatigable mère, compatissante et impartiale,
Serviable et laborieuse, douce et simple !
Vous avez vu ce qui était bon aux yeux de Dieu et vous l’avez accompli.
Si la canonisation ne relevait que de notre essor,
Nous vous aurions élevé au rang des saints du ciel, mais cela n’est que formalité.
Nous le savons mère, que vous n’êtes pas des moindres au ciel
Car de votre table céleste,
Nous ne nous contentons pas de miettes
Mais d’une part conséquente
Qui nous maintient jusque-là en vie.

Ô mère adorable, permettez-nous de dire du fond de notre cœur
---- Sainte Marie POUSSEPIN priez pour nous ! ----

Sr. Lucienne BONKOUNGOU

ILLUSTRATION A BASE DE FEUILLES MORTES DE BANANIER

Cette illustration reflète les vertus que notre mère Marie POUSSEPIN a incarné durant sa vie.

  • Le fond blanc traduit sa simplicité et sa pureté.
  • Les fleurs qui de part et d’autres encadrent Marie POUSSEPIN témoignent du dynamisme de son œuvre qui fleurit il y’a plus de trois siècles et embrasse l’humanité toute entière. Elles expriment aussi la joie de notre consécration à sa suite.
  • Les feuilles mortes de bananier qui ont servi à la confection de ce tableau traduisent notre pauvreté et notre abnégation à la suite du Christ.
  • La colle est signe de notre attachement au Christ et de notre appartenance à la Congrégation.
  • La patience mise dans la confection de ce portrait témoigne de la vie laborieuse et appliquée de notre mère.
  • L’ensemble du tableau nous identifie comme filles de Marie POUSSEPIN à travers la simplicité, le travail, la pauvreté
  • De son regard serein, confiant et souriant, elle nous laisse un message de paix et d’espérance en cette année 2020. Nous sommes confiantes que cette année jubilaire de sa béatification, sera une source de paix durable pour le monde et particulièrement pour les quatre pays de notre Vice Province.

 

Sr. Adeline BOUGOUMPIGA
Communauté Notre Dame de la Présentation
Dassasgho

POEME

Honneur à cette source vivante
Dont le cœur débordait d’une charité
Inlassable, s’oubliant, elle prenait soin
Des fruits de ses entrailles.
Honneur à notre mère chérie !

Honneur à cette fleur aux parfums
Suaves dont les maximes spirituelles
Jaillies de sa plume nous laissent voir
L’âme d’une sainte qui passe à travers ces lignes,
Honneur à l’apôtre de la charité !

Honneur à ce soleil radieux qui par
Le service des malades ; le service paroissial
Et l’instruction des jeunes filles
Redonnait vie aux désespérés.
Honneur à l’ouvrière de la Providence !

Communauté de Toéce

PRIÈRE À MARIE POUSSEPIN

Oh Dieu Père, Fils et Saint Esprit !
Nous te rendons grâce avec ta servante Marie POUSSEPIN
Qui a su être attentive à la misère des hommes de son temps ;
Ce regard compatissant lui a valu le nom d’ « Apôtre Social de la Charité ».
Par son intersession, embaume-nous de cette bonne odeur qu’est la charité,
L’amour, la paix ; afin que nous puissions répandre partout où nous sommes
Cette même odeur du Christ aux Hommes de notre temps. Amen !

Communauté de Toéce

DEVINETTE

Mon premier est immaculé. Mon deuxième est la 21ème lettre de l’alphabet français. Mon troisième est une terre ferme émergée dans l’eau. Mon tout forme le nom d’un village. (-Saint -V -Îles = Sainville).

Mon premier est un disque à jouer. Mon deuxième est un poisson. Mon tout forme le nom d’une plante. (-Tourne. -Sol = Tournesol).

Communauté de Toéce