De l'Afrique nous arrive : « Zunoog Soab la Yamba » (Bienheureuse es-tu)

on 19 Fév, 2020
Affichages : 2384
Burkina Faso (Afrique), Srs. d'Afrique, 17/02/2020.- Ce clip est un hommage à Marie Poussepin réalisé par les Sœurs de la Vice-Province d'Afrique. En cette Année de Grâce pour les 25 ans de la béatification de notre fondatrice, les sœurs ont voulu immortaliser l’évènement en chantant pour celle que l'Église a élevée au rang de bienheureuse, en reconnaissance de sa vie exemplaire et du don de son charisme pour l'Église. 
 
La chanson est en moré, l'une des langues nationales du Burkina Faso, avec des phrases dans les principales langues de la Congrégation : français, anglais, espagnol et autres langues africaines parlées en Côte d'Ivoire, au Tchad, au Cameroun, au Togo et au Congo RDC. Nous voulons réitérer à « l’Apôtre social de la charité », notre affection et notre détermination à la faire connaître et aimer par tous, en utilisant la musique comme un moyen qui ne connaît pas de frontières. Auteur de la chanson: Sœur Nicole Kaboré, Dominicaine de la Présentation.
 
 
 
Les paroles de la chanson laisser tel autrement ça change le sens :


Bienheureuse es-tu maman.
Nous t’aimons, Marie Poussepin, oui, nous t’aimons.
Tu es notre Mère, Marie Poussepin.
Fille de Claude et de Julienne, nous t’aimons.
Tu as écouté la voix de Dieu, tu as accueilli sa Parole et tu as fait sa volonté :
En quittant ta ville natale,
En soignant les malades,
En aidant les veuves,
En essuyant les larmes des orphelins,
En instruisant la jeunesse,
Tu as dépensé toute ta fortune pour secourir les pauvres, maman.

Bienheureuse es-tu, vaillante guerrière.
Par ton zèle tu combattis l’ignorance.
Avec abnégation tu fis reculer ses frontières.
Tu fus pour les orphelins un vrai visage de mère.
Par ton travail, tu réduisis la misère, Apôtre de la Charité.

Le monde entier parlera de toi.
Le ciel est au courant de toi.
Les Américains parlent de toi.
Les Européens parlent de Marie Poussepin.
Ceux de l’Asie parlent de Marie Poussepin.
En Océanie, c’est Marie Poussepin.
Les Africains parlent de Marie Poussepin.

Sœurs africaines, saluons notre Mère.
Debout, les Burkinabès, dites-lui merci.
Ivoiriens, saluez la Bienheureuse.
Allez, les Camerounais dites merci.
Enfants de Tchad dites-lui sincères merci.
Fils du Togo remerciez-la.
Que les Congolais disent : Bienheureuse es-tu.

Humble, pieuse et charitable, merci, merci.

LA FAIRE CONNAITRE ET AIMER, 

VOICI NOTRE DESIR LE PLUS ARDENT.

NOUS EN FERONS DAVANTAGE A SA CANONISATION, PLAISE A DIEU !