Décalogue à la prieure, selon Marie Poussepin... RXVII... Une proposition d’hier et aujourd'hui...

on 12 Aoû, 2020
Affichages : 1681

Venezuela, 13/08/2020, Sr. Nícida Amparo Díaz Leal.- « C’est comparable à un maître de maison qui tire de son trésor du neuf et de l’ancien. » (Mt 13, 52).

Concernant ses sœurs :

Elle est la première à respecter le règlement dans tous ses points : témoignage et cohérence dans son service.
Elle accompagne ses sœurs sur le plan spirituel et temporel : elle les guide, elle clarifie leurs doutes, dialogue, confronte, interroge ; elle les fait sortir de la routine et de la tiédeur, propose les voies qui aident à grandir et à renforcer leur spiritualité.
Elle veille à l'équilibre que chacun doit avoir entre le travail et le repos, en l'aidant à intégrer la vie.
Elle garde une attitude vigilante, afin de favoriser les aspects temporels et spirituels de la communauté et de chaque sœur en particulier.
Elle instruit ses sœurs dans l'amour et la pratique de la loi de Dieu.
Elle encourage ses sœurs à aimer et à pratiquer la Règle, afin de sauvegarder l'esprit de son Institut.
Elle évite chez ses sœurs tout ce qui les conduit à la routine, à l'habitude, à l'immédiateté, à la médiocrité dans leur l'engagement.
Elle aide à ses sœurs à comprendre l'importance du mode de vie qu'elles ont choisi et de la pratique des vertus qui sont essentiels à leur consécration.
Elle apporte à ses sœurs la compréhension et l'importance de s'occuper de la vie intérieure, nourrie par l'écoute de la Parole, la célébration des sacrements, la célébration de la liturgie, les lectures, les retraites, les assemblées
Elle respecte et comprend le rythme du processus personnel de chaque sœur ; avec beaucoup de prudence, elle les accompagnera : elle connaîtra son caractère et saura utiliser les moyens nécessaires dans chaque situation.
Elle pratique un discernement intégral pour chaque cas qui se présente dans l'accompagnement de ses sœurs.
Elle connaît ses sœurs au plus profond de leur âme. Elle contemple et révèle le don que chacune fait à sa communauté.
Elle est attentive à ses sœurs, leur fournissant tout ce dont elles ont besoin, tant dans la santé que dans la maladie.
Elle rend visite, réconforte les sœurs malades. Elle connaît leurs besoins, tant spirituels que physiques.
Elle veille sur les postulants et les novices, sachant qu'elles sont l’Esperance et le renouveau de la communauté.

La prudence et les gestes humanisants, fraternels et miséricordieux, l’accompagneront dans cet humble service.

Concernant elle-même :

Elle sait que l'humilité lui permettra d'accomplir plus facilement le service qui lui a été confié.
Elle s’instruise dans les vérités du salut afin de pouvoir instruire ses sœurs.
Elle apprend à différencier les vertus afin de recommander les plus importantes et les plus nécessaires.
Elle cultive une passion pour l'étude de la Parole, et la lecture de bons livres qui lui permettront d'être mieux formés et de contribuer en temps utile à l'accompagnement et à l'animation de leurs sœurs.
Elle veille aux petits détails qui agrandissent l'âme et la défend contre le relâchement et la désobéissance.
Elle apprécie toutes choses, aime et pratique la loi de Dieu comme son plus grand engagement.
Elle agit avec douceur face aux manquements de ses sœurs et reconnaît qu'elle a besoin de pitié.
Elle ne fait pas de corrections lorsqu'elle est en colère, ni lorsqu'elle remarque que la mauvaise humeur domine celle qui est corrigée.
La patience accompagnera son délicat service d'animation.

Elle tient la première place parmi ses sœurs... elle sera la première en tout... en aimant, en pardonnant, en servant... en pratiquant la miséricorde pour découvrir dans chaque sœur un morceau de terre sacrée, devant laquelle elle doit enlever ses sandales et se mettre à son service (Jn 13, 4-5).