14 Nov, 2020
Affichages : 1542

La Turena, Bucaramanga (Colombie), Sr. Beatriz Alvarez Gómez.- Ma participation à la béatification de Marie Poussepin. Une Commission a été mise en place dans les derniers mois de 1993 pour préparer cette solennité, car de nombreux détails devaient être réglés. Heureusement, j'en faisais partie. Décisions sur les souvenirs à donner, sur les voyages des sœurs de toutes les provinces, sur les modèles d'images à donner au Vatican pour les Gobelins pour la basilique à l'intérieur et un autre sur la façade de Saint-Pierre. Et de penser à tout ce qui concerne l'arrivée à Rome et le logement, les programmes et le départ de tous à Tours, Dourdan, Sainville, Janville, Chartres.

Lire la suite...
13 Nov, 2020
Affichages : 1640

Petaluma (Colombie), 13/11/2020, Communauté Maison de spiritualité Nazareth.- Notre communauté de la Maison de Spiritualité Nazareth-Petaluma est située dans le village de Petaluma Alta, Cachipay, Cundinamarca, Colombie, Amérique latine. Elle a été érigée le 22 avril 1963 par Mgr. Ciro Alfonso Gómez, évêque du diocèse de Girardot. Nous appartenons à la paroisse de Nuestra Señora del Carmen, située à Cachipay. Nous sommes encouragés par le grand sentiment d'appartenance à la Congrégation et à la province de Santafé de Bogotá.

Lire la suite...
13 Nov, 2020
Affichages : 1481

Foyer Marie Poussepin, Bangalore (L'Inde), 13/11/2020, Steffi Sylvester.- Il y a exactement 8 ans que je suis venue pour la première fois au Foyer Marie Poussepin, pour demander une admission au foyer. Je ne savais pas grand-chose des Dominicaines et de leur mode de vie. Tout ce que je voulais, c'était un endroit où loger, un endroit où je puisse me trouver chez moi. En deux mois, comme une page blanche où je ne connaissais pas les Dominicaines, j'ai progressé pour apprendre beaucoup. L'histoire et la vie de la bienheureuse Marie Poussepin étaient encore inconnues ; tout ce que je pouvais voir au quotidien était son image dans le vitrail de la chapelle qui reflète deux visages différents d'elle. Quand on la voit de l'intérieur de la chapelle, c'est toujours très calme et posé. Cependant, quand vous la voyez de derrière la chapelle, elle a un regard très protecteur. (Mon amie et moi avons été effrayés par son regard sur la peinture sur verre, lorsque nous avons essayé de jeter un coup d'œil dans le jardin depuis l'arrière de la chapelle). Depuis ce jour, je dis toujours à Marie Poussepin "Oh mon Dieu, ton regard nous a fait peur", mais au cours de mon séjour là-bas, Marie Poussepin est devenue mon intercesseur et l'une de mes inspirations.

Lire la suite...